Véritable terre de légendes depuis la nuit des temps, Megève a bien plus d’une histoire à vous conter. En famille ou entre amis, partez à la rencontre de l’histoire de Megève, ses trésors, son ancrage et ses environnements exceptionnels l’entoure. Entre transmission, savoir-faire, traditions, contes et merveilles, laissez-vous guider par les légendes de Megève et percez tous les secrets de ce mythique village des Alpes.

Étymologie du nom de Megève

Megève, autrefois appelée Megeva, serait une déviation de « media aquarum », une expression latine signifiant « au milieu des eaux ».

Cette expression ferait référence à l’implantation du prieuré médiéval, alors noyau probable de l’agglomération, entre deux torrents : le torrent du Planay qui passe derrière la mairie actuelle et le torrent du Glapet qui lui longe l’Office de Tourisme de Megève.

À ce jour, la première mention écrite de Megeva en tant que localité remonte en date du 18 septembre 1202.

pont_creux_saint_jean

La légende de la Vipère volante, fondation du village de Megève

D’après les légendes du village, Megève aurait été fondée par deux braves compagnons, Muffat et Grosset. Intrépides et courageux dans le péril, ils auraient sauvé Megève alors tourmentée par un horrible monstre vipère volant, qui dévorait tous ceux qu’il rencontrait.

La légende raconte que, vainqueurs de la bataille, ils rejoignirent les bergers autochtones et se familiarisèrent avec eux. Ensemble, ils se mirent à peupler et à cultiver le pays.

La défaite du monstre se répandit au-dehors et bientôt les Allobroges voisins, que la crainte avait écartés de ces lieux, s’empressèrent de se réunir à cette nouvelle colonie. Et c’est ainsi qu’est né le célèbre village de Megève.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu