Sur les hauteurs de Megève, entre alpages préservés, hêtres géants et anciennes fermes, s’élèvent l’un des plus remarquables Calvaires de France. Véritable bijou du patrimoine alpin, le Calvaire est un site incontournable de Megève où règne calme et sérénité. Entre minéral et végétal, partez à la découverte de ce lieu unique et plongez dans l’incroyable histoire de sa construction.

L’histoire du Calvaire de Megève

Entre le cœur du chef-lieu et le plateau du Mont d’Arbois, s’élèvent un des seuls Monts Sacrés, ces montagnes de la Passion scandées de chapelles et de scènes de la montée au Calvaire, que compte notre pays.

Aménagé entre 1840 et 1878, le Calvaire de Megève est avant tout l’œuvre d’un homme, le Père Ambroise Martin (1791-1863), curé de Megève de 1820 à sa mort. C’est à la suite d’un pèlerinage à Varallo, dans le Nord de l’Italie où il découvre un Sacro-Monte, que le Curé Ambroise Martin décide de bâtir un Golgotha mègevan pour effacer les stigmates de la Révolution Française et raviver la fervente dévotion des mègevans.

S’étendant dans un cadre idyllique, il est formé de quinze chapelles et oratoires figurant les stations du Chemin de croix menant au Golgotha de Jérusalem.

 

calvaire-megeve-ete-vache
© Marie BOUGAULT
Panorama sur Megève
© Marie BOUGAULT – Commune de Megève

Panorama sur Megève

© Marie BOUGAULT

© Yvon MEYER

Les différents édifices, qui empruntent à tous les styles architecturaux du passé, accueillent une cinquantaine de statues en bois peint, généralement grandeur nature, complétées par des fresques et trompe-l’œil. Architecture, sculpture et peinture se conjuguent ici pour évoquer en images saisissantes de réalisme la vie et la Passion du Christ. Ce très bel ensemble a naguère constitué un lieu de pèlerinage si important qu’il vaudra un temps à Megève le surnom de « Jérusalem savoisienne ».

Aujourd’hui inscrit au titre des Monuments historiques, il représente un lieu de mémoire pour les gens du cru, un agréable but de promenade pour les villégiateurs et offre à tous une vue panoramique sur la haute vallée de l’Arly et les contreforts du Mont-Blanc. D’’importants travaux de restauration, menés entre 2001 et 2007, ont redonné à l’ensemble du site son aspect initial. Les chapelles et oratoires ont été soigneusement restaurés aussi bien intérieurement qu’extérieurement et les espaces environnants réaménagés pour retrouver le paysage du XIXe siècle.

En savoir plus : editionsdusigne.fr/le-calvaire-de-megeve

Simon Garnier

Se promener sur le Chemin du Calvaire

Prenez un peu de hauteur ! À quelques enjambées du cœur du village, le sentier nature du Calvaire se dévoile. Sortie bucolique et culturelle par excellence, le chemin du Calvaire associe géologie, histoire locale et vue imprenable sur le village. Unique en France de par son histoire et ses caractéristiques, le chemin du Calvaire est aujourd’hui une balade incontournable de Megève.

Le départ, qui s’effectue depuis le cœur même du village, vous emmène directement sur le site du Calvaire. Facilement accessible, cette balade vous propose au fil de ses lacets des panneaux de lectures ludiques et des modules interactifs, où petits et grands peuvent toucher, écouter, manipuler et observer. Une expérience enrichissante pour les curieux qui, une fois arrivé sur le site du Calvaire, pourront également visiter le Musée de l’Ermitage. Illustré par des cartes postales anciennes, il retrace l’histoire de la construction du Calvaire. Un joli point de chute pour conclure cette balade sur les hauteurs mègevannes.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu