Bercée entre innovations et traditions, plongez au cœur de cent ans d’histoire et découvrez l’incroyable destin de Megève, ce petit bourg agricole devenue aujourd’hui une station de ski iconique à la renommée internationale.

Il était une fois Megève

Avant l’avènement du tourisme hivernal, Megève était avant tout un bourg agricole où les habitants profitaient d’une terre fertile et riche. Megève, du nom celte « Mageva », dériverait de media aquarum qui signifie en latin “au milieu des eaux”. Cette expression fait référence soit à la position du bourg sur une ligne de partage des eaux, soit à l’implantation de son prieuré, noyau probable de l’actuel chef-lieu, entre les ruisseaux du Glapet et du Planay. Un lieu donc propice à l’agriculture et à l’élevage de bétail.

Cité comme une halte bienfaitrice, le village de Megève était autrefois un lieu de passage pour les colporteurs et hommes d’Église. De nombreux pèlerins fréquentaient le sanctuaire du Calvaire avant de continuer leur route dans les vallées avoisinantes. Jusqu’au 20ème siècle, le patrimoine religieux du village augmente considérablement. Le territoire se couvre alors de chapelles, d’oratoires et de croix. Megève se développe par petites touches jusqu’à l’arrivée des premiers touristes au XIXème siècle, venus profiter de l’air pur des montagnes.

Mais il faudra attendre les prémices de la Première Guerre mondiale pour que le ski soit mentionné à Megève, notamment grâce à un article de la journaliste Mathilde Maige-Lefournier, alpiniste originaire de Chambéry, qui fait l’apologie du ski sur les hauteurs du village. Intitulé « Megève ou la glorification du ski », son article est un véritable coup de projecteur qui déjà, va avoir son influence et impulser le village comme un haut lieu des sports d’hiver. C’est alors qu’en 1914 le premier concours de ski est créé, en témoigne les nombreuses photos de cette période de découverte et de développement. Les agriculteurs inventent les remontes pentes, tout ou presque sera testé.

Vue générale avec Rochebrune
© Tops Socquet

Je crois que Megève fut créé pour le ski et le ski inventé pour Megève

De bourg agricole à station de ski

Tout commence réellement au lendemain de la Première Guerre mondiale lorsque la Baronne Noémie de Rothschild, passionnée de montagne, décide de s’établir à Megève pour fuir les Allemands, et notamment le baron Krupp, grand pourvoyeur de canons pour l’armée allemande, qu’elle côtoie lors de ses vacances à Saint-Moritz. C’est ainsi que la Baronne Noémie de Rothschild, séduite par la vue exceptionnelle, s’installe sur les hauteurs de Megève, au domaine du Mont d’Arbois, pour y construire une station de ski qui permettra à l’aristocratie de profiter de la montagne sans avoir à côtoyer l’ennemi héréditaire, les Allemands.

En 1921, le Palace des Neiges fait son apparition. Une construction flamboyante, plantée sur des centaines d’hectares et dotée d’une patinoire. Accompagné de son époux, Maurice de Rothschild, la Baronne déploie un art de vivre à la française unique qui, aujourd’hui encore, reste inchangé. Le succès est immédiat, l’hôtel devient le lieu incontournable des retrouvailles de la haute société. Au fil des années, de nouveaux hôtels viennent s’ajouter au paysage, calqué sur les chalets traditionnels. Le bourg agricole se transforme alors en véritable station de ski qui deviendra, quelques années plus tard, une destination de réputation internationale.

De village authentique à station de ski iconique

Parallèlement, le village de Megève s’équipe d’infrastructures novatrices. Une patinoire en 1929, un cinéma en 1931 et un téléphérique en 1933, le tout premier spécifiquement construit pour la pratique du ski alpin. L’apparition du célèbre fuseau par le tailleur Armand Allard, enfant du pays, met également en lumière le village de Megève. Quelques années plus tard, c’est au tour des sportifs de sublimer Megève avec un joli palmarès. Médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Garmisch en 1936, 3 médailles d’or aux championnats du monde de Chamonix en 1937, champion du monde de descente en 1963, Megève devient alors une véritable terre de champions.

En l’espace de quelques décennies, Megève obtient un statut de station prestigieuse. Une liaison aérienne Paris-Megève est établie, des films y sont tournés, des infrastructures sportives et culturelles sont construites, des établissements haut de gamme voient le jour et des nouveaux aménagements de montagne sont créés. Très rapidement considérée comme la Saint-Tropez des neiges de par son ambiance sportive et festive, ses adresses luxueuses et ses nombreux événements internationaux, Megève devient alors la station de ski incontournable des vacances à la montagne.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu