Alors que l’été indien semble avoir laissé place à la fraîcheur de l’automne, les arbres se parent de couleurs rouille. Pour cette nouvelle saison aux multiples facettes, Megève vous invite à vous retrouver en famille ou entre amis pour recharger les batteries lors d’une escapade colorée.

Humez…

À la fin de l’été, les effluves délicats de fleurs aussi colorées que variées se dissipent pour laisser place aux douces senteurs de l’automne. L’odeur des beignets vendus lors de la foire d’automne, le parfum délicat des pommes dans le verger d’à côté, la fraîche senteur des sous-bois garnis de champignons, les savoureux effluves des plats revigorants qui mijotent pendant des heures…

Autant de parfums qui ravivent des histoires oubliées ou en font vivre des nouvelles, qui rappellent des souvenirs réconfortants, comme la douceur du cocon familial lorsque les premières températures hivernales se dévoilent.

sejour-megeve-automne-vacances-montagne_02
© Marie BOUGAULT
© Simon GARNIER

Touchez…

Armés de bottes de pluie, d’un manteau chaud et d’une écharpe en laine tricotée par Mamie, le plaisir de l’automne est incontestablement celui de se jeter sur un tapis de feuilles mortes ou sauter dans des flaques de boue. Car, dès lors que l’automne offre ses multiples trésors, les plaisirs enfantins ressurgissent.

On ramasse des noisettes sur le chemin, on cueille des marrons dans la cour, on glane de la bruyère dans la forêt, on grappille un bouquet de feuilles mortes, on récolte des champignons. De quoi ravir tous vos sens, du toucher délicat et minutieux lors de la cueillette à l’éveil de vos papilles lors du contact avec votre palais.

© Mélanie CALCEÏ

Admirez…

Soleil brillant, arbres flamboyants, paysages renversants… À l’automne, Megève se métamorphose. Alors que le vert des arbres s’enflamme en une palette de couleurs chaudes, les feuilles se décrochent naturellement une à une pour se déposer délicatement sur le sol, offrant un magnifique tapis aux teintes orangées.

Ces nuances pigmentées tantôt jaunies, tantôt rougies et parfois brunies, offrent aux forêts mègevannes une dimension féérique, un voyage dans le temps, où vivre le moment présent se révèle être le plus beau des cadeaux à partager ensemble.

© Marie BOUGAULT

Goûtez…

Cachés sous un tapis de feuilles orangées, se cachent ici et là de jolis cèpes. Non loin, précieusement lovées dans la terre mouillée, quelques chanterelles sortent timidement la tête du sol. Juste à côté, à la lisière de la forêt, une dizaine de trompettes de la mort vivent en étroite symbiose avec les racines des arbres. Les irréductibles de la cueillette le savent, Megève recèle de trésors cachés en automne.

Mais, pour remplir son panier et ne pas rentrer bredouille, encore faut-il connaître les coins secrets ! Alors pour les moins vaillants, les moins chanceux ou les moins connaisseurs, le rendez-vous se fait sur le marché de Megève ou chez votre restaurateur préféré, dont les recettes aux champignons ornent délicieusement les cartes.

© Marie BOUGAULT

Écoutez…

Lors d’une randonnée bercée entre soleil rasant et brume matinale, écoutez le doux vent chaud qui pénètre entre les arbres, le craquement des feuilles orangées qui se déchirent sous vos pieds, l’alerte des animaux qui, empreints de surprise, jouent à cache-cache derrière les buissons multicolores. Tout au long de l’automne, la nature mègevanne donne ses derniers éclats avant d’entrer dans le sommeil de l’hiver, lorsque les premiers flocons viennent délicatement se poser sur le sol dans un silence absolu.

Alors que le clapotis de la pluie s’accentue sur les feuilles mortes, les plus frileux et les plus gourmands poussent volontiers la porte d’un chaleureux salon de thé, où le martellement des gouttes sur les vitres, le frémissement de la bouilloire dans la perspective d’un thé brûlant et le crépitement du feu de cheminée jouent leur plus belle partition.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu