L’altiport de Megève est l’un des premiers aérodromes de montagne à avoir été créé. Situé sur le site majestueux de la Cote 2000, il regroupe 2 activités principales : la formation au pilotage avec l’aéroclub de Megève, et les vols touristiques avec la compagnie Aérocime.

Voyagez au-delà des cimes

Depuis plus de 50 ans, l’altiport de Megève permet de découvrir un magnifique panorama. Initialement créé par le Baron Edmond de Rothschild, l’altiport devait permettre un accès rapide aux pistes de ski. C’est ainsi qu’un avion de type Twin-Otter a assuré la ligne Orly-Megève jusqu’en 1978. Très rapidement, un noyau de passionnés d’aviation a décidé de la création de l’aéroclub de Megève qui au fil des ans est devenu le centre de référence européen du vol en montagne.

Ce sont aujourd’hui quelque 300 pilotes qui viennent se former à l’exigence et à la rigueur de ce type de vol. La proximité du massif du Mont-Blanc fait de l’altiport de Megève la base de départ idéale pour aller tutoyer les cimes et les glaciers et deux compagnies aériennes agréées embarquent chaque année environ 5000 personnes à bord de leurs avions ou hélicoptères pour une expérience inoubliable dans les airs.

Découvrir les activités aériennes
survol-montagnes-avion-megeve
© Marie BOUGAULT
© Simon GARNIER – The Ballerina

Brittany Cavaco

The Ballerina | Altiport
© Simon GARNIER

© Tops SOCQUET

Histoire de l’altiport de Megève

C’est sous l’impulsion de Michel Ziegler, dirigeant de la société Air Alpes, à l’initiative de la construction de plusieurs altiports dans les années 1960 dans les Alpes et du Mégevan Jacques Henri Bugeard, administrateur du groupe Edmond de Rothschild que l’idée de créer un altiport à Megève fut lancée.

La commune y voit l’opportunité de faire venir une clientèle aisée. De son côté, Edmond de Rothschild donne son accord pour mettre à disposition le terrain de la Cote 2000 que Michel Ziegler lui avait indiqué comme pouvant être favorable. L’altiport est inauguré en décembre 1964 .

Une ligne commerciale Paris-Megève est mise en place jusqu’en 1977. L’altiport est ensuite repris par la commune de Megève. Jusqu’en 1977, des dessertes aériennes régulières permettent d’aller à Genève, Lyon Bron ou Paris Orly, de gagner les autres stations équipées d’un altiport comme Courchevel, La Plagne, L’Alpe d’Huez ou de se faire «déposer» sur un glacier.

Par la suite, la piste sera damée au lieu d’être déneigée et ainsi restreinte aux avions équipés de skis . En 1968, la création de l’aéroclub propulse une nouvelle activité. Megève devient rapidement la plus grosse école de pilotage de vols en montagne et l’est encore à l’heure actuelle

© Sébastien MONTAZ-ROSSET

L’altiport aujourd’hui

  • 1472m d’altitude
  • 600 m de longueur de la piste
  • 7% de déclivité de la pente permettant un atterrissage court
  • 15 000 mouvements par an (un atterrissage ou un décollage)
  • 4500 passagers par an
  • 15 avions et hélicoptères basés

L’altiport privilégie un accès rapide depuis les principaux aéroports commerciaux de la région (Genève, Lyon, Grenoble) en assurant une connexion par hélicoptère principalement. Il permet également d’attirer une clientèle européenne qui vient découvrir Megève parfois juste le temps d’une journée

Altiport

3368 route de la Cote 2000
74120 Megève
Calculer mon itinéraire

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu